Enveloppes

 

 

Photos : Florian Mérault / Concept, Makeup, Retouches : Elle Lewinsky

 

La texture, les reliefs de la matière, ce qui créé les aspérités et les petites imperfections d’une surface, rien ne m’a jamais paru plus beau. Elles sont le fruit d’un vécu, du temps qui s’écoule, racontent une histoire silencieuse. Mon rapport au vieillissement est positif en ce sens, car le poids de ces marques qui s’ajoutent au fil des années qui s’égrennent rend plus lourde et consistante l’âme du réceptacle qui les arbore. Tout vieillit et tout est corrodé par l’usure du temps qui passe, et je trouve cela rassurant en un sens de savoir que tous les êtres quelqu’ils soient peuvent encore partager une expérience commune sans distinction de race, de religion, de sexualité, de convictions,… Nous ne sommes que des enveloppes après tout. Poussières, nous retournerons à la poussière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *